ALIMENT'ACTION - Le rendez-vous québécois de l'innovation agroalimentaire - 29 février

Aller au contenu

Série | Les grands acteurs de la Cité de l’innovation agroalimentaire – Bernard Barré

Série | Les grands acteurs de la Cité de l’innovation agroalimentaire – Bernard Barré

À l’occasion du 20e anniversaire de fondation de la Cité de l’innovation agroalimentaire, le journal Le Courrier de Saint-Hyacinthe a retracé les moments forts et des forces de ce grand parc technologique à travers le témoignage de personnalités qui y ont contribué au fil des ans. 



BERNARD BARRÉ
Doyen du conseil municipal de Saint-Hyacinthe, Bernard Barré était l’un des élus en place lors de l’accréditation de Saint-Hyacinthe comme Technopole ainsi qu’au moment de la fondation de la Cité de l’innovation agroalimentaire.

 

Quel rôle avez-vous joué dans la reconversion économique de Saint-Hyacinthe vers l’innovation agroalimentaire et la désignation de Saint-Hyacinthe comme Technopole?
En tant que conseiller municipal, j’ai eu à me prononcer et à m’impliquer sur cette démarche majeure pour notre ville.

Quelles ont été vos motivations et vos actions pour obtenir cette reconnaissance?
L’agroalimentaire étant l’ADN de notre ville, il était primordial d’appuyer par nos décisions et nos actions les acteurs principaux.

Quels atouts avez-vous mis de l’avant pour réussir à obtenir cette désignation?
Toute la machine municipale était disponible pour faire de ce projet une fin heureuse, ce qui fut le cas. Nos fonctionnaires, on n’avait aucun doute, ont très bien joué leur rôle. La pression politique a aussi été mise à la bonne place.

Quels ont été les principaux défis à relever ou les obstacles à franchir pour y arriver?
Être meilleur que la compétition. Une telle reconnaissance étant convoitée par beaucoup d’autres municipalités.

Avec l’expérience acquise, y a-t-il eu des erreurs de parcours ou des choses que vous feriez autrement si c’était à refaire?
Non. Si erreur il y a eu, elles ont été rapidement oubliées par notre succès.

Quels souvenirs conservez-vous aujourd’hui de cette période faste qui a contribué à façonner le développement de la région de Saint-Hyacinthe?
Une fierté indéfinissable. Saint-Hyacinthe est reconnue comme une très belle ville enviable par d’autres.

Quelles sont les principales retombées de la mise en place du pôle agroalimentaire?
La crédibilité. Le passé étant garant de l’avenir, beaucoup de promoteurs nous font les yeux doux.

Que devrait-on faire maintenant pour consolider et assurer la pérennité du statut de Saint-Hyacinthe comme grand pôle d’innovation agroalimentaire
Continuer sur notre lancée tout en étant proactifs. Éviter de nous penser trop bons. Les meilleurs attirent les meilleurs.

Aujourd’hui, qu’est-ce qui vous rend le plus fier en voyant l’évolution de la Technopole et en prenant toute la mesure de ses succès?
Le dynamisme des gens en place. Des champions sont passés et sont partis. Heureusement, ils ont été remplacés par d’autres champions.

Quel avenir entrevoyez-vous pour Saint-Hyacinthe comme grand pôle d’innovation agroalimentaire?
L’avenir nous appartient. Nous sommes les rois de la montagne et gare à ceux qui voudraient nous jeter en bas!

 

Pour en savoir plus
Consultez le cahier des 200 plus grandes entreprises de la MRC des Maskoutains – Spécial Cité de l’innovation agroalimentaire
Réalisé par Le Courrier de Saint-Hyacinthe