Fermeture des bureaux de SHT les lundis 24 juin et 1er juillet

Aller au contenu

Saint-Hyacinthe Technopole déploie ses mesures de relance économique

Saint-Hyacinthe Technopole déploie ses mesures de relance économique

À Saint-Hyacinthe Technopole, les derniers mois ont été consacrés aux interventions d’urgence auprès des entreprises maskoutaines affectées par la crise de la COVID-19. Cela n’a pas empêché son équipe de plancher sur différentes mesures visant à soutenir la relance de l’activité économique locale.

« Nous avons recueilli les commentaires de près de 500 entreprises du territoire, qu’elles soient industrielles, commerciales ou touristiques, afin d’orienter nos actions en faveur de la relance. Celles-ci nous ont fait part de leurs principaux enjeux de développement, mais aussi des actions que nous ou les autorités publiques pouvions mener pour faciliter leur reprise », a précisé le directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole, André Barnabé.

Cette opération a permis à Saint-Hyacinthe Technopole de définir cinq grands axes sur lesquels elle base son plan d’action pour la relance, à savoir l’accompagnement des entreprises, l’attraction et l’adaptation de la main d’œuvre, la promotion de l’offre commerciale et touristique, l’adaptation de l’environnement d’affaires de même que le soutien et l’allègement financier.

Pour l’organisme, les services d’accompagnement offerts aux entreprises sont la clé qui pourra faire toute la différence au cours des prochains mois quant à la survie et la pérennité de certaines d’entre elles. C’est pourquoi elle a mis en place un groupe stratégique d’accompagnement dont le seul mandat est d’analyser le cas précis d’une entreprise et de proposer des solutions concrètes aux problèmes qu’elle rencontre.

« Les statistiques démontrent hors de tout toute l’importance et le succès de l’accompagnement. Les entrepreneurs sont souvent démunis face à la multitude des ressources et des programmes d’aide qui peuvent s’adresser à eux. Ils doivent avoir accès rapidement à des conseillers qui peuvent les orienter à travers tout cela. Il faut être en mesure de concentrer le plus de ressources possibles à cette tâche », souligne M. Barnabé.

Quant aux autres axes identifiés, Saint-Hyacinthe Technopole travaille déjà sur un grand nombre de projets où de mesures. Notamment, des initiatives de formation de nouveaux employés, des activités de promotion visant l’augmentation de la clientèle pour le secteur commercial ou encore une vaste campagne de recrutement de main-d’œuvre. Ce dernier enjeu est d’ailleurs le plus mentionné par les entrepreneurs locaux qui sont plus de la moitié à éprouver des problèmes de recrutement en raison de la rareté de la main-d’œuvre ou du maintien de programmes de prestation salariales d’urgence. 

En tout, le plan d’action pour la relance mis en place par l’organisme comprend plus d’une vingtaine d’actions concrètes en support aux entreprises. « C’est sans compter les mesures développées, ou en voie de l’être, par les différents paliers de gouvernement, mais aussi par d’autres organisations ou instances du milieu. Car, faut-il le rappeler, la reprise ne passera pas seulement par l’appui aux secteurs industriel, commercial et touristique. Je pense entre autres au secteur culturel qui est durement affecté et dont les activités ont des retombées importantes sur l’économie locale », croit-il.    

D’ailleurs, ce dernier a salué l’initiative du maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, qui a réuni le mois dernier les principaux partenaires du développement économique local afin de dresser l’état de la situation, de faire le point sur les besoins de chacun des secteurs d’activité et de coordonner les efforts des différents acteurs en place.

« Beaucoup d’idées ont été échangées lors de cette rencontre. Nous allons prendre le temps de les analyser et je compte bien réunir à nouveau ces différents partenaires pour poursuivre le travail, tout comme nous échangeons fréquemment avec ceux des secteurs communautaires et institutionnels pour ne nommer que ceux-là », avait signifié le maire à la suite de ces échanges. « Je suis persuadé que cette collaboration propre à notre milieu peut faire la différence afin de traverser la pandémie et d’en sortir plus fort pour préparer la relance qui suivra ».

Pour plus de détails sur le portrait de la situation économique dressé par Saint-Hyacinthe Technopole, consultez le cahier économique Le Courrier d’affaires, publié le jeudi 8 octobre par Le Courrier de Saint-Hyacinthe.