Fermeture des bureaux de SHT les lundis 24 juin et 1er juillet

Aller au contenu

Malgré la pandémie, une vingtaine de nouveaux commerces ouverts à Saint-Hyacinthe

Malgré la pandémie, une vingtaine de nouveaux commerces ouverts à Saint-Hyacinthe

Bien que le contexte actuel soit marqué par l’instabilité et l’incertitude économique, la ville de Saint-Hyacinthe a vu apparaître une vingtaine de nouveaux commerces sur son territoire depuis le début de l’année.

Le centre-ville tire bien son épingle du jeu alors que 11 nouvelles entreprises y ont pignon sur rue depuis les dernières semaines. Elles sont, pour la plupart, des boutiques de détail comme Tite Frette Bières et compagnie, Meubles la Vieille Palette, Rosa Blanca, Ann+Sofia, Pur Bonheur et Verger La Perle rouge, pour ne nommer que celles-là, mais aussi des entreprises de service ou de restauration comme pour Dame Tartine qui est de retour plus d’un an après l’incendie qui avait causé sa fermeture. 

Le Programme d’aide à l’implantation de commerce au centre-ville, lancé en début d’année par la Ville de Saint-Hyacinthe et Saint-Hyacinthe Technopole, semble avoir un effet déterminant pour l’attraction de nouvelles places d’affaires dans cette zone. Pas moins de cinq des nouveaux établissements enregistrés ont ouvert leurs portes avec l’appui du programme et ce nombre est appelé à monter au cours des prochaines semaines si on en croit Sylvain Gervais, de Saint-Hyacinthe Technopole, qui confirme qu’une dizaine d’autres demandes sont actuellement en analyse.

« On sent de façon très marquée la hausse de l’intérêt pour le centre-ville. Le programme a visé juste en attirant l’attention de promoteurs de l’extérieur de la ville sur ce pôle et son cachet unique, en plus de donner une certaine marge de manœuvre financière aux entrepreneurs d’ici pour leur projet de démarrage », lance-t-il.

Selon ce dernier, l’aide offerte, qui couvre l’équivalent du montant de la première année du loyer (jusqu’à concurrence de 12 $ du pied carré ou 30 000 $), a fait la différence entre un projet d’affaires qui se réalise ou non dans plusieurs cas.

Les autres secteurs de la ville se partagent la dizaine d’autres commerces ouverts, comme la chaîne Hart, maintenant installée dans le secteur Douville, la boutique Non Non Oui, Pavillon Service-traiteur, ou encore la parfumerie Dans un Jardin qui vient de faire son retour aux Galeries St-Hyacinthe.

En plus des projets toujours sur les planches à dessin, d’autres ont déjà été annoncés et devraient faire l’objet d’ouverture sous peu. C’est le cas notamment de la Rôtisserie Benny & Co. dont le début des opérations est prévu en novembre.

On se dirige donc malgré tout vers une bonne année en ce qui concerne le nombre d’ouverture de commerces. Rappelons qu’en 2019, le bilan économique annuel de Saint-Hyacinthe Technopole faisait état de l’ouverture de 27 nouveaux commerces.

 

Sur la photo:

Une vingtaine de commerces ont déjà ouvert leurs portes depuis le début de l’année à Saint-Hyacinthe. Parmi eux, la boutique Tite Frette Bières et compagnie, qui a bénéficié de l’appui du Programme d’aide à l’implantation de commerce au centre-ville.

Crédit: Patrick Roger

Pour plus de détails sur le portrait de la situation économique dressé par Saint-Hyacinthe Technopole, consultez le cahier économique Le Courrier d’affaires, publié le jeudi 8 octobre par Le Courrier de Saint-Hyacinthe.