Fermeture des bureaux de SHT les lundis 24 juin et 1er juillet

Aller au contenu

Le secteur commercial poursuit sa croissance avec un niveau d’investissements record

Le secteur commercial poursuit sa croissance avec un niveau d’investissements record

Pour une deuxième année consécutive, l’ardeur du secteur commercial se manifeste par un niveau d’investissements hors du commun à Saint-Hyacinthe.

En atteignant pas moins de 38,2 millions de dollars, cet indicateur confirme une importante transformation du noyau commercial maskoutain en 2017 amorcée notamment sous l’impulsion des investissements municipaux pour la construction du nouveau centre de congrès. Les investissements commerciaux privés en immobilisation ont donc crû de 51 % par rapport à l’année précédente et dépassé le niveau record historique atteint en 2009.

Ainsi, la réhabilitation du secteur commercial Nord et du pôle autoroutier s’est poursuivie et les chantiers ont été nombreux à s’y succéder en 2017. Cette zone a accueilli 137 nouveaux projets d’investissements, dont la construction de 4 nouvelles places d’affaires commerciales.

Le secteur commercial du centre-ville a lui aussi été très actif avec 97 projets d’investissements en 2017.

L’ensemble de ces projets aura fait croître de 116 610 pieds carrés la superficie commerciale totale à Saint-Hyacinthe qui s’établit désormais à près de 6,7 millions de pieds carrés. Malgré cette augmentation, le taux global d’occupation commerciale se maintient à 91 % puisque la superficie totale occupée a augmenté quasiment d’autant. De façon plus détaillée, le taux d’occupation des espaces voués au commerce de détail s’établit à 91,8 % alors que celui des espaces de bureaux est de 88,6 %.

« Le développement commercial va bien à Saint-Hyacinthe. Non seulement nous observons l’arrivée de nouvelles places d’affaires sur le territoire mais la situation des entreprises commerciales existantes semble s’améliorer par rapport à l’année précédente », précise le directeur du développement commercial de Saint-Hyacinthe Technopole, Claude Rainville.

En effet, l’enquête réalisée en début d’année auprès du noyau commercial maskoutain indique que, pour près de 85 % des propriétaires de commerce de détail, la situation économique de leur établissement est meilleur qu’en 2016, alors que ce taux s’élevait à 72 %. Le taux de satisfaction sur le volume de la clientèle et la rentabilité dépasse quant à lui les 80 %.

« C’est fort encourageant », précise monsieur Rainville, « d’autant plus que 66 % des détaillants maskoutains prévoient une croissance de leur chiffre d’affaires pour l’année en cours contre à peine 2 % qui craignent une baisse ».

Le portrait commercial du territoire de la ville de Saint-Hyacinthe s’établit désormais à 1 526 entreprises de commerce et de services. Celles-ci représentent des emplois estimés globalement à 19 256, dont un peu plus de 71 % en commerce de détail et de services et la balance dans les bureaux.