Fermeture des bureaux de SHT les lundis 24 juin et 1er juillet

Aller au contenu

Le secteur commercial a affiché une performance record en 2016 à Saint-Hyacinthe

Le secteur commercial a affiché une performance record en 2016 à Saint-Hyacinthe

Avec des investissements de 81,26 millions de dollars en immobilisation, le secteur commercial de Saint-Hyacinthe a connu en 2016 la meilleure performance de son histoire.

 « Certes, la construction du Centre de congrès et de l’Hôtel Sheraton représente les deux tiers de ce montant, mais même en excluant ces investissements, Saint-Hyacinthe a connu la deuxième meilleure performance commerciale des dix dernières années  », précise Claude Rainville, directeur du développement commercial à Saint-Hyacinthe Technopole.

Ce projet d’envergure majeure a stimulé de nouveaux investissements commerciaux, particulièrement dans le secteur nord et ce, avant même d’accueillir ses premiers congressistes. En effet, le pôle autoroutier a connu un niveau de mise en chantier sans précédent qui a fait explosé le bilan commercial à la hausse.

D’autres investissements méritent également d’être soulignés, entre autres, au centre-ville. « La rénovation du 1555 Marché public, dans laquelle la Ville investit plus de 6 millions de dollars, est un autre projet extrêmement important pour le développement du centre-ville et le rayonnement de Saint-Hyacinthe », estime M. Rainville.

Ainsi, le territoire de la ville de Saint-Hyacinthe cumule plus de 1 400 entreprises de commerce et de service. De ce nombre, 1 047 établissements oeuvrent dans le secteur du commerce de détail et de services à la personne alors que 369 occupent des espaces de bureau et de services administratifs. À cet effet, le noyau commercial maskoutain occupe des espaces totalisant près de six millions de pieds carrés. Il s’agit d’un taux d’occupation très enviable de 91,1 % si l’on compare cette donnée avec les espaces commerciaux disponibles sur le territoire.

2017 : en mode action
« À l’heure où le commerce électronique est sur toutes les lèvres, les commerçants doivent stimuler leurs ventes et l’adapter aux nouvelles réalités du marché en priorisant l’expérience client », souligne M. Rainville. À cet égard, Saint-Hyacinthe Technopole développe des partenariats stratégiques avec des organismes afin de soutenir l’activité commerciale et contribuer à la mise en valeur de l’achat local.

En janvier, l’organisme a également réalisé pour la première fois une vaste tournée de rencontres et de consultations des commerçants de Saint-Hyacinthe. « Cela nous a permis de dresser un portrait de la situation actuelle du commerce de détail, d’évaluer les besoins des commerçants, en constatant que la majorité est optimiste pour l’avenir, et d’établir nos priorités, toujours selon notre principal objectif qui est de promouvoir, développer et soutenir la fonction commerciale de Saint-Hyacinthe », a-t-il ajouté.

Rappelons que le secteur du commerce de détail et de services à la personne est l’un des principaux employeurs de la ville avec 13 600 emplois, répartis dans 1 047 établissements.

Les perspectives pour 2017 sont bonnes. « Nous sommes confiants que la relance du tourisme d’affaires liée à d’autres projets sera favorable au développement commercial de la ville », a conclu M. Rainville.