Aller au contenu

André Tremblay prend la tête du service de développement industriel de Saint-Hyacinthe Technopole

André Tremblay prend la tête du service de développement industriel de Saint-Hyacinthe Technopole

À la suite du processus d’embauche visant à compléter l’équipe de son service de développement industriel, Saint-Hyacinthe Technopole annonce l’arrivée dans ses rangs de M. André Tremblay. Ce dernier entre donc en fonction, dès cette semaine, à titre de directeur du développement industriel de l’organisation et dirigera les activités de prospection de nouvelles entreprises et de support à l’expansion pour le secteur manufacturier.

Titulaire d’une maîtrise en économie, monsieur Tremblay travaille en développement économique depuis plus de 25 ans. Avant son arrivée dans l’équipe de Saint-Hyacinthe Technopole, il occupait le poste de directeur du développement des affaires, Benelux chez Investissement Québec International (IQI). Toujours chez IQI, il a occupé des postes de directeur de projet pour la France et de directeur de Développement des affaires, Canada-Nouvelle-Angleterre, durant de nombreuses années.

Au cours de sa carrière professionnelle, il a contribué à la réalisation de nombreux projets d’investissement, ce qui lui a permis de nouer et maintenir des contacts avec des chefs d’entreprise de différentes régions du monde dans le but de stimuler et d’augmenter les investissements étrangers au Québec. Dans ce contexte, il a coordonné le développement d’offres globales répondant aux besoins des entreprises et négocié avec différents partenaires pour offrir aux entreprises des solutions leur permettant de mener à bien leurs projets.

« Les défis et les opportunités sont nombreux pour le territoire maskoutain dans le secteur manufacturier. Nous sommes convaincus que la grande expertise de monsieur Tremblay en matière de développement et d’implantation d’entreprises nous permettra de mieux adresser ces enjeux. De façon particulière, sa longue feuille de route en matière de promotion et d’attraction des investissements, notamment à l’international, nous permettra de positionner notre région de façon encore plus avantageuse sur nos différents marchés de prospection. Nous sommes donc très heureux de l’accueillir au sein de notre équipe », a affirmé Karine Guilbault, directrice générale de Saint-Hyacinthe Technopole. 

Rappelons que le secteur manufacturier représente plus de 300 entreprises pour le territoire de la MRC des Maskoutains. Près de 13 500 emplois y sont liés, ce qui représente plus du tiers des travailleurs de la région, ce qui fait de Saint-Hyacinthe l’un des pôles les plus industrialisés au Québec.